Archive pour mai, 2009

rrrrr….

Bonsoir,

Je ne vous ai pas donné de nouvelles, et quand malheureusement je daigne le faire je suis de très mauvais poil! Je vous passe les détails, en parler m’énerverai encore davantage. Et croyez moi, je n’ai vraiment pas besoin de ça. Dans la mesure où il est 2h du matin, et où je me trouve sur mon pc vous devinerez (j’en suis sûre) mon degré de colère…

 Pour la peine, je me suis enfilée la moitié d’un pot de nutella. Hé na! Oui, je sais ce n’est pas bien, mais qu’est ce que c’est jouissif. Sauf pour ma ligne, je vous l’accorde… Mais plutôt que de fumer mon paquet de clopes (qui est déjà presque vide), je préfère compenser par du chocolat… MIAM!

charlotte20au20chocolat.png

De toute façon, c’est bien connu que ce délicieux met (oui oui je parle toujours du chocolat), libère des petites molécules de bonheur, et c’est exactement ce dont j’ai besoin à cet instant précis. Non, non, je ne fais pas partie du clan des chocoholistes (personnes dépendantes du choco), mais tout de même…C’est fichtrement bon!

En tout cas bonne nouvelle, j’ai enfin reçu ma robe Manoukian! Je n’ai pas encore eu l’occasion de l’essayer, mais dès que c’est fait je prends des photos.

Bon, la semaine prochaine un tas de choses à faire = un tas de résumer à vous faire parvenir.Les sujets concernés: le pilate, mon nouveau sac à main lollipops (yeah!), mon envie de perfectionner mon anglais (et c’est loin d’être un luxe), le film mémoire d’une Geïsha, des bouquins etc…

Bisous à toutes!Bonne nuit

Publié dans:my life |on 30 mai, 2009 |2 Commentaires »

vacances, vacances…

En attendant que mon chéri rentre du boulot, je me sens bien seule … Résultat des courses, je me retrouve à faire du shopping en ligne!

Il me fallait un paréo pour partir cet été, et voilà j’en ai trouvé un! Il est parfait, simple et coloré. Tout à fait la vision que je me fais de mes vacances! Simples, colorées, et animées!

Voici le modèle que j’ai choisi.

paro.jpg

 

Et puis tant qu’à être sur le net et à faire des achats, je me suis rendue compte que j’avais bien besoin d’une petite robe chemise légère. En plus je craque sur la transparence. C’est exactement ce qu’il me faut pour cet été.

Une petite robe simple,mais dans laquelle je resterai tout de même élégante. Par contre j’hésite entre le modèle bleu marine, et le gris… Je crois que je vais opter pour la grise, même si je n’ai rien en marine. Roh j’hésite vraiment…

robe1.jpg             robe.jpg

Je vais y réfléchir cette nuit, et je vous tiendrai au courant de mon choix.

Bon pour compenser mon indécision, je me suis vernie les ongles de pieds. Avec un rouge tout ce qu’il y a de plus sexy! Enfin, ça dépend aux yeux de qui… Parce que mon chéri déteste le vernis à ongle. Mais hé, il n’est pas là! Et c’est bien connu, quand le chat n’est pas là, les souris dansent!!

Bonne nuit, à demain probablement.

Bises

Publié dans:my clothes |on 27 mai, 2009 |Pas de commentaires »

mémoire d’une geisha bis…

Coucou,

Et voilà je me décide enfin à écrire mes impressions sur cet ouvrage…

mmoiredunegeisha1.jpg

Il est totalement magique. Il l’est d’ailleurs sous plusieurs aspects. Pour qu’un livre me parle il faut qu’au choix : je puisse en tirer (au moins) une leçon, ou que j’ai le sentiment de m’y retrouver.

Mais j’ai du mal à structurer mon article. Commençons par le commencement.

La geïsha en elle-même. Je suis séduite par ce personnage. Tout d’abord parce que je trouve entre ses femmes et moi une similitude fondamentale : le désir de tout faire pour plaire à un homme. Bon contrairement, à elles, moi je me borne à illuminer la vie de mon chéri (mais c’est déjà bien je trouve). J’ai une vision très vielle école de la vie de couple.

Je n’ai pas évolué avec l’idée que la femme devait être au service de son mari loin de là… Ma mère travaille, ma grande soeur aussi, je n’ai donc jamais eu l’exemple de femmes qui restaient au foyer. Pourtant depuis petite, je savais que c’était la vie dont j’avais envie. Je trouve gratifiant que lorsque mon chéri rentre à la maison, il s’y sente bien. Prendre soin de lui et de ma fille, j’adore cela. Alors pourquoi je compare ma vie, à la façon dont travaillent les geisha? Vous me direz, qu’elles sont rémunérées, qu’elles ne font pas le ménage, et qu’elles sont considérées comme des prostituées… Tout ceci est vrai. Mais se sont aussi et surtout des femmes de courage. Parce qu’il en faut du courage, pour chaque jour se farder et s’habiller comme elles le font. C’est une préparation qui demande beaucoup de soins et de travail. Plaire… Toujours être dans la séduction… C’est un travail de longue haleine. Combien de femmes après des années (voire quelques mois pour certaines…) ne font plus d’effort sur le plan physique? Plus d’épilation, ou pas le temps de se coiffer. Je m’efforce d’être toujours au mieux pour plaire à mon chéri. Voilà mon premier point commun avec une geisha.

Deuxième point commun, la distraction. Bien sur, je ne reste pas assisse comme elles à faire la discussion à mon chéri. Mais nourrissant des passions très fortes pour la lecture, et les arts en tout genre, je m’efforce le plus souvent possible de le faire rentrer dans ces mondes si riches. Je lui raconte les histoires des livres que j’ai lu, je le traîne au cinéma, au théâtre, dans des expos. Au départ, ce ne sont pas des activités que mon amoureux aime pratiquer. Mais au fur et à mesure, que je partage cela avec lui, je sens qu’il apprécie, et ça le fait évoluer humainement.

Et enfin être toujours disponible pour lui. J’espère que vous ne confondrez pas le fait d’être présente pour lui, avec celui de lui servir de serpière. J’ai ma personnalité, mes désirs, et ça n’est pas parce que je prends soin de réaliser ou en tout cas de répondre du mieux que je peux à ceux de mon compagnon, que je fais abstraction des miens . Je suis une jeune femme pleinement épanouie. Parce que je donne autant d’amour et de plaisir que je peux aux gens que j’aime, tout en respectant mes principes et mes limites.

C’est grâce à tout cela, que ce livre m’a séduit au départ. Parce qu’il existe très peu de personnes, qui ont suffisament d’ouverture d’esprit, pour comprendre qu’arrêter mes brillantes études de droit pour me consacrer entièrement à ma vie de femme et de maman, n’était pas un sacrifice, mais la condition à mon bonheur. A travers les pages de ce livre, j’ai rencontré des femmes, qui comme moi aimaient servir. Bien sur, certaines n’avaient pas le choix, et évidemment pour elles c’était un travail. Mais cela ne m’a empêché de ressentir le plaisir qu’avaient ces geisha, à être ce qu’elles étaient. Aussi dur, que cela a pu l’être parfois…

ceremoniethegeisha.jpg

Au-delà de la geisha, j’ai découvert une culture, un pays, qui m’a totalement charmé. Les descriptions de paysages m’ont bouleversé. Car lorsque l’auteur décrivait les lieux où notre héroïne se baignait par exemple, je n’avais aucun mal, à m’imaginer à ces côtés. J’avais envie de me retrouver dans ces villages, si éloignés de notre mode de vie. Respirer l’air pur, qui les environne.

J’ai été captivé par la description de Gion. Avec ces okiyas, ce pont où elle chute, ses rues peuplées de geisha. C’est tout simplement un autre monde.

J’admets n’avoir jamais été attiré par le Japon, ou plus simplement les pays Asiatiques. Mais depuis que j’ai lu ce livre, je me suis promis d’aller y faire un tour. Peut être aux prochaines grandes vacances…?

gion.jpg

Voilà je vous ai livré mes impressions. Surement que ça n’était pas ce que vous attendiez.  Mais j’ai voulu vous donné mes sentiments, mon ressenti profond, j’espère que vous comprendrez.

Bises

 

Publié dans:littérature |on 27 mai, 2009 |2 Commentaires »

noix de lavage…

Coucou,

Bon je devais écrire un article sur mes dernières lectures, mais je n’ai pas encore l’inspiration pour bien le rédiger, du coup je passe plutôt à un sujet qui me tient à coeur : L’écologie!

Je précise tout de suite, que je ne suis pas accro à tout ce qui est bio etc… Je me préoccupe juste de l’état et de l’évolution de notre planète. Alors bien sur, je suis parfaitement consciente que je ne vais pas faire un miracle. Mais se battre chacun à notre échelle, c’est essentiel il me semble. Un petit pas par Homme, un grand pas pour l’Humanité.

Alors, je vais tenter du mieux que je peux de vous sensibliser à la question de l’écologie. De temps en temps je mettrai un petit article en ligne, pour vous donner quelques tuyaux pour préserver notre planète.

Le premier aura pour sujet (vous l’aurez compris), les noix de lavage! Eh oui, je suis avant tout femme au foyer (hi,hi) et avec un bébé qui s’en met partout quand elle mange, un homme très sportif, et qui de ce fait me ramène des affaires supra cra cra quasiment tous les jours, je suis obligée de faire des machines très (trop?) souvent.

Je ne peux pas faire d’économie d’eau, puisque le volume ne change pas. J’ai donc décidé de faire des économies d’énergie en lavant à froid. Et un matin, je me suis réveillée en me disant, il y a surement un moyen pour réduire ma consommation de lessive? Alors bien sur il existe les nouvelles lessives  »petit mais puissant », cependant ça n’était pas ce que je recherchais. Qu’est ce que je cherchais? En toute franchise je l’ignorais… C’est en surfant sur le net (ha…mon précieux ami), que je tombe sur le témoignage d’une femme qui dit utiliser des noix de lavages. Je cliquesur l’image, avant de poursuivre ma lecture, et là le choc! Je ne vais surement pas mettre ces trucs marron dans mon linge! Mais bon je  me décide tout de même à finir de lire ses propos, et par la suite à me renseigner sur ce produit.

noix.gif

Le fait est que ça à l’air plutôt intéressant. Un sachet d’environ 1kg, dure environ de 3 à 4 mois (voire plus). Le seul hic, c’est que ces noix ne libèrent pas d’odeur. Et quelle frustration pour moi de mettre le nez dans mon linge, et de ne pas respirer cette bonne odeur de propre… Cela étant dit, ce n’est pas ça qui va m’empêcher de tester. Je mettrai des savons le petit marseillais ou de la lavande dans mes placards… Ca sentira tout aussi bon.

Je n’ai pas encore eu l’occasion d’utiliser les noix de lavages malheureusement… Il n’y en avait pas à Leclerc, du coup j’ai du faire un bon nombre de centres commerciaux avant, d’enfin en trouver.

Résultat des courses, je ne pouvais pas me permettre de laisser le panier à linge déborder (ça m’exaspère! j’aime que tout soit impeccable! Mon dieu Bree sort de mon corps!), donc j’ai acheté le bon vieux bidon de lessive lechat, et dès qu’il est finit à moi les noix de lavage!

Pour les plus curieuses, voilà un site plutôt bien fait où tout est expliqué :

http://www.noix-de-lavage.be/questions-noix-de-lavage.html

Dès ma première utilisation, je vous dirai si c’est bien ou non.

Bises

Publié dans:écologie |on 26 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Ayo technologie…

Bonjour, bonjour,

Me revoilà après une longue période d’abscence, pour cause de connection internet défaillante… Après avoir passé des heures suspendue au téléphone avec le service client sfr neuf box, ma connection est enfin rétablie! C’est pas trop tôt, je commençais à être en manque du net…

Je me rends compte que je suis dépendante de l’internet. C’est une horreur de dire ça… Quoique certaines ont une addiction aux fringues, aux chaussure, ou encore aux sacs à main, donc pourquoi ne pourrais- je pas être accro au surf sur le web?

accroordi.bmp

J’habite en campagne, je suis une jeune femme au foyer, je n’ai donc pas forcément l’occasion de sortir de mon cocon (excepté pour donner mes cours de français). De ce fait, internet fait entièrement partie de mon univers. Je fais quasiment tout mon shopping grâce à ce merveilleux outil technologique. J’achète aussi bien mes bouquins, que mes fringues ou mes chaussures, ou mes robots de cuisine, mes éléments de décoration. Je me tiens au courant des sorties culturelles du moment par ce moyen. Sans parler le temps que je passe sur la sphère blog… Enfin bref, sans internet je serai PERDUE…

Et quand j’y réfléchis, ça n’est pas le seul outil technologique dont je suis dépendante… (malheureusement?) Mon portable aussi. Enfin devrais-je dire MES portables. J’ai besoin d’être connectée au monde en permanence.

dibale.jpg

J’aime tout ce qui est désuet, mais souvent je me demande comment les gens faisaient à l’époque du courrier postal? C’est vrai quoi! La poste n’était pas ce qu’elle est de nos jours. La distribution était beaucoup moins rapide. Il était monnaie courante à l’époque, que les dépêches arrivent avec pas mal de retard. Aujourd’hui tout est immédiat. C’est peut être bête, mais les frivolités n’avaient pas de place de ce temps-là. Je m’explique. Il m’arrive souvent d’envoyer des sms à ma meilleure amie pour des broutilles, des bêtises. Cela donne des sms comme « j’ai craqué sur un serre tête avec un délicieux noeud, trop mignon, t’es jalouse hein? ». Ok, ça peut paraître nul, mais au final, on se marre bien. Si on devait attendre de rédiger une lettre, de l’envoyer, puis qu’elle la reçoive, qu’elle y réponde,qu’à son tour elle l’envoie, et qu’enfin je la réceptionne, toute l’excitation de mon achat serait envolée. Donc merci à la technologie.

simone.jpg

Bon j’arrête là mon speech! Et je vous livre en exclusivité (oui parfaitement!), le sujet de mes prochains articles: Mes impressions sur le livre Geisha, ainsi que sur les deux tomes de Max Gallo concernant Louis XIV, et sur le film Anges et demons. Je vous parlerai aussi de cuisine (avec la fabrication du pain, et une délicieuse recette de cookies), et enfin un peu d’écologie avec les différents moyens de nettoyage pour machine à laver.

Bonne journée à toutes!

Publié dans:my life |on 20 mai, 2009 |Pas de commentaires »

mémoire d’une geisha

Coucou,

Comme vous l’aurez compris, je suis en ce moment à fond dans le roman d’Arthur Golden Geisha. Cela faisait un moment que je voulais le lire, et depuis hier j’ai enfin le plaisir de pouvoir m’y plonger. Je n’en suis pas du tout déçue (pour l’instant). Bien au contraire, je le trouve captivant, envoutant, magique.

mmoiredunegeisha.jpg

Il m’emmène dans un ailleurs qui jusque là ne m’avait jamais fais rêver : le Japon. La description des lieux, des paysages, me donne envie d’aller y séjourner durant mes vacances afin, d’apprendre à connaître cette civilisation si riche culturellement. Mais chaque chose en son temps…

Ces femmes qui sont si joliment décrites me font fantasmer. Une geisha… L’écrin de féminité par excellence. Mais, comme il est souligner dans le texte, être geisha, être féminine, cela demande du travail. Et il est bon de s’en souvenir…

geisha.jpg

Enfin je reviendrai sur ce roman lorsque je l’aurai terminé.

Cela dit,je voulais vous faire part d’une phrase qui m’a marqué dans le texte.

« Nos vies s’écoulent comme des rivières à flanc de colline : nous allons dans la même direction, jusqu’au moment où un obstacle nous fait exploser en mille goutelettes et nous oblige à changer de cours. »

L’image est tellement saisissante. Cette métaphore me parle totalement. Combien de fois les personnes de mon entourage, m’ont rabâché que je devais chercher la tranquilité, le confort. Que je suis trop surprenante. Au passage, c’est pour moi un très beau compliment. Etre surprenante, c’est être originale, vivante, un mystère. J’adore dérouter les gens. Quand ils s’imaginent s’être forger une bonne idée de ma personne, je leur prouve qu’ils se trompent en leur faisant découvrir un autre pan de ma personnalité, et je trouve cela jouissif.

Selon moi la vie ne doit pas être un long fleuve tranquille. Sinon comment apprendre? évoluer? se forger? Bien sûr on peut provoquer le destin, en tentant notre chance, mais les meilleures surprises ou en tout cas celles qui nous font grandir, sont celles que la vie nous impose.

Les épreuves ou les bons moments qui naissent sans qu’on ait rien demandé. J’aime ces obstacles qui me font exploser en milles goutelettes, et qui me poussent à me réinventer. C’est une chance, un cadeau.

Tout ce qui s’est produit dans ma vie « d’explosif » m’a été bénéfique. C’est cela qui m’a permis d’avoir un caractère affirmé, d’assumer mes goûts ou plus simplement ma personnalité. Avant j’étais influençable, aujourd’hui je suis une jeune femme épanouie qui ne suit que sa loi.

ditavonteese.jpg

Alors si je devais faire passer un message, c’est d’aimer à chaque seconde ce que vous êtes. D’accepter (même cela n’est pas toujours évident), les petites ou grosses explosions dans votre vie, parce que se sont elles qui feront de vous un être d’exception.

Et pour finir une petite photo de ma tenue, bisous à toutes!

dscn0663.jpg

Publié dans:littérature |on 12 mai, 2009 |5 Commentaires »

manoukian…

Bonjour,

Alors comme je l’ai signalé dans un article précédemment, je ne souhaite plus porter de pantalons. Pour cela, je dois, réinvestir complètement (ou presque) dans ma garde-robe.

J’ai craqué pour un modèle Manoukian, très simple. Vous remarquerez que je n’ai pas un style excentrique du tout. J’aime les tenues au choix, élégantes, fémines, sexy, mais avec toujours un seul mot d’ordre le confort.

Tout comme Coco Chanel (ah cela se voit que j’ai vu le film, hi hi!), je veux pouvoir bouger, et vivre dans mes vêtements. Je ne supporte pas de me sentir à l’étroit. Si cela se produit, je suis mal à l’aise, et une fille mal à l’aise dans ses fringues, paraît toujours ridicule.

C’est quelque chose qui m’insupporte… J’adore observer le style vestimentaire des filles dans la rue. Et je remarque très souvent, des jeunes femmes qui portent des escarpins, aux talons élevés avec lesquels elles ont du mal à marcher. Forcément elles sont gênées quand leurs pieds s’emmêlent… Et du coup, même si leur tenue est ravissante, on ne voit plus qu’une grande godiche qui ne sait pas marcher.

Idem pour les mini-jupes. Je n’ai strictement aucun souci avec le port d’une jupe très courte. Mais il faut assumer de dévoiler ses cuisses. Tirer dessus toutes les deux secondes, c’est tout simplement nul! Dans ce cas autant mettre une jupe un peu plus longue, mais dans laquelle on se sentira parfaite, et non pas à moitié nue…

Enfin bon revenons à nos moutons… C’est fou comme je m’égare souvent!

Voilà donc le modèle!

manoukian.jpg

J’en ai trouvé un autre sympathique aussi, mais comme je n’ai pas la carte gold je réfléchis avant de le prendre…Je vous tiens au courant très vite de mon choix!

En attendant de porter ma chère robe Manoukian (que j’attends avec impatience), je vous mets une photo de ma tenue d’hier. Encore une fois très simple. Pas de robe, ni de froufrous, je me suis rendue à un tournoi de foot, du coup hors de question d’être trop féminime. Et oui, avec que des hommes autour, j’ai préféré la jouer discrère!

dscn0645.jpg

Publié dans:my clothes |on 9 mai, 2009 |2 Commentaires »

Reviens moi

Dans les jours, voire semaines à venir, vous allez trouver un certain nombre de résumés de films. En effet, en raison de ma grossesse un peu difficile, puis de la naissance de ma fille, j’ai zappé pendant une très longue durée, les virées cinéma.

Résultat des courses, une quantité monstre de films à visionner. J’ai commencé hier avec REVIENS MOI.

reviensmoi.bmp

J’ai vraiment hâte de le voir, pour plusieurs raisons. Les deux principales étant que j’adore Keira Knightley, et que le réalisateur du film est aussi celui d’Orgueil et Préjugés (que j’ai beaucoup aimé). Je me suis dis « ça c’est une combinaison gagnante ».

L’histoire se déroule en 1935. Briany, une enfant de treize ans, et amoureuse du petit ami de sa soeur. A tel point, que lorsqu’elle découvre la relation d’amour qui existe, entre sa soeur et robbie (le petit ami), elle est prise d’une folle jalousie. Pour se venger, elle décide de nuire au jeune homme de la façon la plus odieuse qui soit… La vie de Robbie va alors basculer, et ne sera plus jamais la même. Celle de Cecilia non plus… Durant des années elle attendra son bien-aimé. Le mot d’ordre devient alors, « reviens-moi ».

reviensmoi1.jpg

En ce qui concerne les personnages je les ai trouvé convainquant. J’admets ne pas avoir été captivé par le film. Je l’ai regardé avec une attention plus ou moins soutenue. J’ai trouvé qu’il y avait tout de même quelques longueurs…

La fin m’a surprise, et heureusement parce que sinon j’aurai gardé de ce film,une bien mauvaise impression. C’est cette chute qui donne du peps au récit.

Donc j’ai un avis très mitigé. Mais je vous conseillerai tout de même, si vous n’en avez pas eu l’occasion, de vous prendre deux heures dans votre journée, de vous installer bien au fond dans votre canapé, avec une tasse de thé fumante, et un carré de chocolat. Vous devriez alors passer un agréable moment.

 

Publié dans:Non classé |on 7 mai, 2009 |Pas de commentaires »

Coco avant Chanel

Enfin…

Depuis le temps que j’attends de voir ce film… Cela fait des semaines que je bassine mon amoureux! Et hier, je l’ai enfin vu!

Je n’en suis pas du tout déçue. J’ai été fasciné de début à la fin, par le personnage de Coco. Cette femme à la fois, si forte et si fragile. J’ai aimé noté mentalement tous ces petits détails qui étaient la preuve de son ascencion sociale, de sa réussite.

Au début du film elle travaille en tant que simple chanteuse de beuglant, puis chez un petit couturier de province. Elle n’a alors aucun charme « féminin ». Elle a des manières brusques, un franc-parler qui s’avère souvent désarmant, et surtout un air de garçon manqué. En somme, elle est tout l’inverse de la femme que j’imaginais. A ce moment, sa tenue est simple. Ces cheveux relevés en chignon la journée.

cocoavantchanel.jpg

Puis elle quitte sa campagne. Son style vestimentaire s’affirme. Cependant son côté garçon manqué est plus marqué. Ces cheveux sont toujours relevés en un simple chignon, sauf durant quelques scènes où elle les porte détachés. Nous les découvrons alors très longs, assez ternes, et abîmés. Mais le style Coco naît peu à peu. Des vêtements simples, et confortables.

cocoavantchanel1.jpg

Au fur et à mesure du film, ses vêtements se font plus féminins. Elle qui est au départ dépourvue de tout accessoires, adopte peu à peu des rangs de perles, de jolies boucles d’oreilles. Il faut souligner que les codes de « couleurs » ne changent pas. Elle ne porte que du noir et du blanc. Nous connaissons toutes les fameuses chaussures bicolores.

cocoavantchanel2.jpg

En ce qui concerne Coco, c’est un personnage très fort. J’ai eu le sentiment qu’elle s’imposait une distance, une barrière avec toutes les personnes de son entourage. Elle m’a paru dans la maîtrise totale de ses émotions, limite un peu froide. Mais elle n’en est que plus attachante. Sa fragilité, toutes ses épreuves qu’elle traverse avec dignité et courage.

Je m’arrête là pour la description du film. Vous aurez compris que j’ai adoré!

Pour achever cet article, une petite photo de ma tenue.

dscn0643.jpg

Publié dans:cinéma |on 3 mai, 2009 |4 Commentaires »

dalam…dalam…dalam…

Et voilà, encore une journée de passée… Une très bonne journée de surcroît.

Je vous détaille un peu. Après avoir flâné à la maison une bonne partie de la journée avec mon chéri et mon père (qui est venu en vacance une semaine), on s’est finalement décidé à se bouger vers 15h.

Direction Saint Malo! On a bien fait. Parce que même si il y avait foule, j’ai apprécié me balader dans les remparts sous le soleil. Admirer la mer, en respirer l’odeur, manger une énorme glace à l’italienne (délicieuse!!), et se baisser en hurlant quand une mouette m’approche de trop près.

Je sais que c’est ridicule mais j’ai une peur bleue des mouettes, et des pigeons. Non, non pas des volatiles en général j’ai eu des oiseaux dès mon plus jeune âge, mais ces deux espèces d’oiseaux me filent la chair de poule. Même si les mouettes sont « jolies », je trouve ça sale.Et puis j’ai toujours l’impression qu’elles vont m’attaquer… Je vous accorde que cela peut paraître ridicule, mais ne serait que de penser à toutes les maladies qu’ils peuvent transmettre j’en ai froid dans le dos…Enfin bon laissons là ce propos, et revenons à ce magnifique paysage breton.

Tous les jours, je me répète que j’ai une chance folle de vivre en Bretagne. Moi qui suis une Parisienne pure et dure, je réalise combien la vie en Province est un délice. Un air saint, des moments intenses, des villes de charmes, je suis vraiment fan. C’est tellement reposant et enivrant… Bon j’arrête ma tirade, et je vous laisse plutôt contempler.

saintmaloplagebonsecours.jpg

En me baladant le long des quais, j’ai vu un bateau magnifique. Ou devrais-je dire plutôt un sublime « baltic trader ». Evidemment je suis tombée en admiration devant. Puisqu’il propose des sorties en mer, je pense en faire une prochainement avec mon amour, et ainsi vous en parler plus en détail et vous mettre d’autres jolies photos. En tout cas, une chose est sûre, je suis sous le charme de cette embarcation et je compte bien y passer un très agréable moment.

 

toiledefrance.jpg

 

Bon, pour terminer cet article je vous propose de vous montrer ma tenue du jour. Très simple. Je suis désolée pour la qualité, j’ai fais ce que j’ai pu. A l’avenir j’essayerai d’en faire de plus jolies.

dscn0635.jpg

 

Publié dans:my life |on 1 mai, 2009 |4 Commentaires »

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres