Archive pour la catégorie 'cinéma'

mémoire d’une geisha

Bonjour à toutes,

Mais non, je ne vais pas encore vous bassiner avec le livre! Cette fois, je viens vous parler du film!

Mes impressions sont complètement différentes! Du livre, j’avais noté l’élégance des geisha, leur beauté, leur grâce, la magie qu’elles engendraient autour d’elles. Bien sur, j’avais bien senti que l’héroïne était en souffrance, mais les descriptions des tenues, de leur maquillage, je ne voyais que ça. J’étais charmée, par des éléments aussi peu significatifs que : la cérémonie du thé, leurs leçons de danse, ou de musique…

L’avantage du livre, c’est que personne ne peut influencer votre vision. Vous en avez l’image dont vous avez envie. Contrairement au film, où le réalisateur filme son histoire, en fonction de son ressenti.

C’est pourquoi, j’ai été frappé par la souffrance de notre geisha préférée. De bout en bout, on a le sentiment qu’elle ne va que d’échec en échec, de déception en déception, de frustration en frustration. Elle est seule à chaque instant de ces deux heures de film. Bien sur elle est belle. Mais je ne l’ai pas tant vu que ça… Je n’ai ressenti que son désespoir…

N’allez pas croire que pour autant je n’ai pas aimé ce film. Loin de là, je l’ai trouvé magnifique. Les décors sont splendides, les acteurs sont très bons, et le filme reste très proche du roman (ce qui est rarement le cas lors d’adaptation). Quand il s’est terminé j’ai eu envie de hurler « oh non pas déjà », j’ai été captivé.

Bon je ne vous ennuie pas plus avec les mémoires d’une geisha. La seule chose que je peux ajouter c’est que je vais lire et relire le bouquin, et voir et revoir le film!

Bisous à toutes.

Publié dans:cinéma |on 11 juin, 2009 |6 Commentaires »

Coco avant Chanel

Enfin…

Depuis le temps que j’attends de voir ce film… Cela fait des semaines que je bassine mon amoureux! Et hier, je l’ai enfin vu!

Je n’en suis pas du tout déçue. J’ai été fasciné de début à la fin, par le personnage de Coco. Cette femme à la fois, si forte et si fragile. J’ai aimé noté mentalement tous ces petits détails qui étaient la preuve de son ascencion sociale, de sa réussite.

Au début du film elle travaille en tant que simple chanteuse de beuglant, puis chez un petit couturier de province. Elle n’a alors aucun charme « féminin ». Elle a des manières brusques, un franc-parler qui s’avère souvent désarmant, et surtout un air de garçon manqué. En somme, elle est tout l’inverse de la femme que j’imaginais. A ce moment, sa tenue est simple. Ces cheveux relevés en chignon la journée.

cocoavantchanel.jpg

Puis elle quitte sa campagne. Son style vestimentaire s’affirme. Cependant son côté garçon manqué est plus marqué. Ces cheveux sont toujours relevés en un simple chignon, sauf durant quelques scènes où elle les porte détachés. Nous les découvrons alors très longs, assez ternes, et abîmés. Mais le style Coco naît peu à peu. Des vêtements simples, et confortables.

cocoavantchanel1.jpg

Au fur et à mesure du film, ses vêtements se font plus féminins. Elle qui est au départ dépourvue de tout accessoires, adopte peu à peu des rangs de perles, de jolies boucles d’oreilles. Il faut souligner que les codes de « couleurs » ne changent pas. Elle ne porte que du noir et du blanc. Nous connaissons toutes les fameuses chaussures bicolores.

cocoavantchanel2.jpg

En ce qui concerne Coco, c’est un personnage très fort. J’ai eu le sentiment qu’elle s’imposait une distance, une barrière avec toutes les personnes de son entourage. Elle m’a paru dans la maîtrise totale de ses émotions, limite un peu froide. Mais elle n’en est que plus attachante. Sa fragilité, toutes ses épreuves qu’elle traverse avec dignité et courage.

Je m’arrête là pour la description du film. Vous aurez compris que j’ai adoré!

Pour achever cet article, une petite photo de ma tenue.

dscn0643.jpg

Publié dans:cinéma |on 3 mai, 2009 |4 Commentaires »

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres